L’échec comme connaissance

Préparation mentale et Coach de vie

L’échec comme connaissance

Échec en France

Syndrome de l’échec comme connaissance , avoir échoué, en France, c’est être coupable. Aux Usa, c’est être audacieux et avoir plus d’expérience pour les prochains défis. Avoir échoué, en France, c’est avoir échoué à se mettre sur la bonne voie. Aux Usa, c’est avoir commencé à chercher son propre chemin.

Finalement, ce que révèle ce problème français, c’est que nous accordons trop d’importance à la raison, à ces diplômes qui viennent tromper le triomphe de la connaissance pas assez de l’expérience. Enfants de Platon et de Descartes, nous sommes trop scientifique, et pas assez  partisan de l’empirisme qui pose l’expérience comme source de toute connaissance  .

Ce n’est pas par hasard si la plupart des philosophes empiristes sont anglo-saxons comme John Locke, david hume…..” Tout ce que savons nous le savons d’expérience” disait David Hume. La vie est une expérience, plus on fait d’expériences, mieux c’est. Donc cela veut bien dire que l’expérience de l’échec c’est l’expérience de la vie elle même.

Réussir ou échouer

 TWITTER :https://twitter.com/AlloucheFabrice

L’échec avant le succès

Dans l’ivresse et la folie du succès, nous avons souvent l’impression de perdre pieds et de flotter sur un nuage. Certaines personnes ne savent gérer le succès et ne le réalisent pas vraiment. Dans l’échec au contraire, nous nous heurtons à une réalité que nous ne connaissions pas, et qui nous blesse. Plus vitre nous échouons, plus tôt nous questionnons la vie , j’ai eu à chaque échec de ma vie ce sentiment. On apprends peu par la victoire, mais beaucoup par l’échec c’est la condition de la réussite .

Par exemple, Faire faillite pour un entrepreneur français est un handicap difficile à surmonter et aura un mal fou à financer un autre projet si il n’a pas de la chance ou un caractère fort et déterminé . Aux Usa, son échec, s’il sait en parler, sera vu comme une expérience , une preuve de force et l’assurance qu’il y a au moins un type d’erreur qu’il ne refera pas.

Le sport gestion de la peur

Pour conclure je prendrais l’exemple du sport. Dans la programmation d’un grand champion, vous ne pouvez pas vous permettre de polluer le cerveau d’un joueur. En France, on est sans doute trop dans l’intellect, dans le contrôle des connaissances, mais on n’est pas sur l’être humain . Parler de soi, de ses peurs, c’est très dur chez nous. Plus qu’ailleurs, sans doute. Mais il ne faut pas croire, les grands champions aussi, ils ont peur.

La question est de savoir ce qu’on fait de cette peur. Les grands champions ont compris ces choses-là avant les autres et la préparation mentale est un outil important de nos jours.  Je finirais sur ces 2 citations

  • Le succès, c’est se promener d’échecs en échecs tout en restant motivé. (Winston Churchill)
  • Vous ne pouvez pas demander aux clients ce qu’ils veulent et ensuite essayer de le leur donner. Au moment où vous l’aurez créé, ils voudront autre chose. (Steve Jobs)

Fabrice Allouche 

Article à lire aussi

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *